Luttons contre le moustique tigre

Contrairement à la majorité des espèces de moustiques « autochtones », le moustique Aedes albopictus, espèce invasive, est inféodé aux zones urbaines et péri-urbaines du fait de la nature de ses gites de reproduction constitués de petites « collections » d’eau.

Il s’agit d’un moustique très agressif et donc particulièrement nuisant pour l’homme. En outre, son degré de progression dans un département est très rapide, puisqu’il peut le coloniser dans sa grande majorité en moins de 10 ans.

Afin de lutter contre la prolifération de cette espèce de moustiques, les seules mesures efficaces consistent à détruire ses gites de reproduction constitués de petites collections d’eau, présentes dans les soucoupes de pots de fleurs, les bidons de stockage d’eaux pluviales, du mobilier de jardin (pieds de parasols …), les jouets, les terrasses sur plots, les toits terrasses, les tabourets d’évacuation des eaux pluviales, les coffrets techniques, etc… Des piscines abandonnées ou des bâches peuvent également constituer un gite larvaire. La suppression des gîtes consiste à vider les collections d’eau quand cela est possible (solution à privilégier), les couvrir d’un couvercle étanche ou de voiles moustiquaires, les remplir de sable ou gravillon, etc.



Télécharger :

Plaquette de l’ARS

Guide pour les agents d’entretien

Contact to Listing Owner

Captcha Code